Comment obtenir un crédit immo en étant autoentrepreneur ?

Les auto-entrepreneurs rencontrent plus de difficultés pour souscrire à un crédit immobilier contrairement aux salariés de la fonction publique. P

arce qu’ils sont des travailleurs indépendants, les institutions bancaires jugent leur statut « à risque » et exigent de nombreuses garanties. Ils doivent donc être bien préparés et avoir une situation financière/professionnelle solide de stable.

Voici comment procéder pour maximiser vos chances d’obtenir un crédit immobilier si vous êtes un autoentrepreneur.

Avoir une ancienneté de 3 ans et présenter un bilan financier positif sur deux ans au minimum

Si vous comptez plus de trois ans d’ancienneté dans l’exercice de votre activité, les banques seront moins frileuses à l’idée de vous accorder un prêt. L’ancienneté est une preuve que vous avez des clients fidèles et réguliers, que vous percevez des revenus réguliers et que vous jouissez d’une excellente stabilité financière. Il n’y a donc pas de risques que votre société disparaisse du jour au lendemain.

Pour les banques, le bilan financier d’une société est identique à la fiche de paie du salarié. C’est à partir de ce document qu’elle va juger si les risques qu’elle encoure en vous prêtant de l’argent sont mesurés et moindres.

Le bilan financier de vos deux dernières années d’activité doit montrer que votre affaire est en pleine croissance. À travers un business plan, démontrez que la demande dans votre secteur d’activité est réelle et en pleine expansion.

Disposer d’un apport personnel et présenter des comptes bancaires irréprochables

Les auto-entrepreneurs doivent disposer d’un apport personnel avant de faire une demande de crédit immobilier. Ce n’est pas une obligation (car aucun texte de loi ne l’exige), mais les banques s’y fient pour décider d’octroyer le crédit ou non. Il est donc indispensable pour l’auto-entrepreneur. Le montant de votre apport doit être de 10 % au minimum par rapport aux prix d’achat du bien.

Aussi, votre compte bancaire doit être impeccable et irréprochable. Je vous conseille d’éviter à tout prix les découverts bancaires. Ayez également une bonne capacité d’épargne (environ 700 euros par mois).

Rassurer la banque avec des arguments stratégiques et mettre toutes les chances de votre côté

D’abord, vous devez réunir l’ensemble des pièces justificatives que demande la banque. En plus des bilans financiers, des relevés de compte, le dossier doit être constitué :

  • d’un justificatif d’identité,
  • d’un justificatif de résidence et
  • des 2 derniers avis d’imposition.

À présent, vous pouvez user de plusieurs stratégies pour avoir la garantie d’une issue favorable à votre requête. Ayez un co-empreunteur en CDI. Les banques sont beaucoup plus rassurées, car elles ne misent pas uniquement sur vous, mais aussi sur un fonctionnaire dont les revenus sont stables.

Si vous disposez déjà d’un bien immobilier, proposez à la banque de faire une hypothèque. C’est une garantie très rassurante pour l’établissement bancaire, car il ne risque pas de perdre l’argent prêté.

Article écrit par gerryGerry alias GB
Franco-irlandais, chef de projet web et blogueur à mes heures perdues !