5 conseils pour un premier investissement locatif sans apport

Voulez-vous faire un investissement dans la location d’immeuble sans un apport initial ? Il peut parfois s’avérer difficile pour certains investisseurs qui débutent dans le domaine de rentabiliser dans ces types de placement.

Ainsi, pour mener à bon port ce projet, il est important de prendre en compte un certain nombre d’aspects. Voici 5 conseils qui peuvent vous orientez sur le sujet !

S’assurer d’avoir un dossier intéressant d’investissement locatif sans apport

Le tout premier paramètre à prendre en considération par tous ceux qui désirent faire un premier investissement locatif sans apport, est l’étude de la faisabilité. Vous devez sans doute savoir que les banques exigent une participation personnelle avant d’octroyer un prêt.

Il se révèle donc capital pour vous de présenter un projet d’investissement en béton pour que votre dossier soit validé. Prenez donc le temps d’analyser tous les contours de votre vision afin de savoir comment vous préparer en conséquence. Vous pourrez ensuite vous tourner vers la banque appropriée pour lui faire part de votre intention d’investir dans l’immobilier sans un apport de départ.

Trouver un bien immobilier bien situé géographiquement

L’emplacement géographique du bien immobilier est un aspect incontournable à prendre en compte lorsque vous décidez de faire un premier placement locatif sans apport.

C’est aussi une condition sine qua non qui peut motiver les institutions financières à financer votre prêt et donc votre investissement. Aussi, vous devez choisir une ville à forte popularité pour que votre investissement puisse facilement être rentabilisé.

Évaluer les charges occasionnées pour tout investissement locatif sans apport

Vous devez considérer les charges qui naissent de l’investissement locatif sans apport pour que votre projet soit ou non accepté par les banques. Au nombre de ces derniers, vous pouvez distinguer :

  • Les charges sur les taxes foncières
  • Les charges liées aux frais d’assurances
  • Les frais de mensualité
  • Les charges sur la gestion des biens locatifs

À ces dernières s’ajoutent bien d’autres qui peuvent avoir un impact sur votre investissement.

Faire la défiscalisation

Vous devez penser à faire défiscaliser votre bien immobilier pour faciliter l’obtention de votre emprunt auprès d’une institution de finance. Pour cela faites recours à des professionnels en la matière. Ils sauront mieux vous orienter sur les nouvelles dispositions telles que la loi Pinel et autres.

Miser sur le système du déficit foncier

Le système du déficit foncier vous permet de réaliser un investissement immobilier locatif sans apport. Pour cela, vous devez opter pour une location à nu et adopter le système d’imposition réel.

Vous pouvez penser à prendre plus de renseignements sur la question afin de maximiser vos chances de financement.

Article écrit par gerryGerry alias GB
Franco-irlandais, chef de projet web et blogueur à mes heures perdues !